Une rivière à la fois naturelle, sauvage et royale

Longue de plus de 100 km, la rivière naît à La Pouëze dans le Maine-et-Loire et, d’un cours sinueux et étroit, devient navigable à Nort sur Erdre pour se jeter dans la Loire à Nantes. Détournée, canalisée, aménagée, l’Erdre a été baptisée la rivière aux 365 châteaux. Elle est aussi l’embouchure du canal de Nantes à Brest au niveau de l’écluse de Quiheix. 
De nos jours, la navigation marchande a laissé la place à la plaisance, vous trouverez certainement la meilleure embarcation pour découvrir cette rivière secrète et convoitée.
La ville de Nort-sur-Erdre est intimement liée à la présence de l’Erdre « plus belle rivière de France » selon François Ier, car elle fut pendant longtemps la seule voie de communication avec Nantes. Aujourd’hui, le port offre une halte aux plaisanciers et propose de nombreuses activités de loisirs. 
Rivière côté sauvage, en amont du pont Saint Georges à Nort-sur-Erdre : pour la pratique du canoë-kayak
Rivière côté sauvage, en amont du pont Saint Georges à Nort-sur-Erdre : pour la pratique du canoë-kayak
En direction de Sucé sur Erdre, les rives sauvages succèdent aux tourbières, marais, plaines et héronnières. Les marais de Mazerolles couvrent plus de 1 000 hectares : le patrimoine naturel et ornithologique qu’il renferme est exceptionnel. Les amoureux de sports nautiques auront tout loisir, surtout les amateurs de voile, puisque l’Erdre s’élargit aux plaines. Le charmant port de Sucé sur Erdre appelé la « perle de l’Erdre » offre une escale dans un cadre exceptionnel, terrasses, base de locations de bateaux et promenade sur les quais et rives. Puis, la poursuite vers Nantes, dévoile les châteaux, appelés « folies », demeures de riches armateurs nantais.  
De grands rendez-vous nautiques et festifs sont également organisés sur ses rives.